Interview exclusive d’Abd Al Malik !

7 novembre 2012
    Publié dans 1- Orchestres en fête ! 2012, L'actualité d'Orchestres en fête !, Parrains d'Orchestres en fête !
     Commenter

Chaque jour, venez découvrir une partie de l’interview d’Abd Al Malik par Philippe Fanjas, directeur de l’Association Française des Orchestres.

Au fil de la discussion, le parrain de cette 5e édition se confie sur sa vision de la musique, de l’art, de la vie et confirme son engagement auprès d’Orchestres en fête !

Partie 1 – Comment est née votre relation à la musique classique ?

Partie 2 – L’importance des rencontres

ITW ABD AL MALIK Partie2

Partie 3 à 13 – A venir


« La musique a sept lettres, l’écriture a vingt-cinq notes »

25 octobre 2012
    Publié dans 1- Orchestres en fête ! 2012, L'actualité d'Orchestres en fête !
     Commenter

L’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, dirigé par le chef Arnaud Pairier et accompagné par le récitant Jérôme Thiébaux, vous invite à découvrir une création pour le jeune public : Anna, Léo et le gros ours de l’armoire. Fruit d’une riche collaboration entre la maison d’édition Actes Sud junior et l’orchestre Victor Hugo Franche-Comté, ce conte musical ne manquera pas de vous enchanter.
Rendez-vous les 19, 20, 22 et 23 novembre 2012, à l’occasion d’Orchestres en fête !

En attendant le concert, voilà un petit aperçu de l’histoire :

Dehors, il pleut. Anna et Léo s’ennuient dans le grenier, las de leurs vieux jouets. Soudain, trois coups se font entendre à la porte de l’armoire et Gros Bidon, le vieil ours en peluche de leur père, en sort, affamé. Après avoir poliment demandé la permission aux enfants, il s’enfuit dans la cuisine, en quête de nourriture. Intrigués, Léo propose à sa sœur de fouiller la chambre. Ils retrouvent ensemble leurs vieux jouets, qui ne s’attardent pourtant pas auprès d’eux, impatients de vivre de nouvelles aventures.

Telle est la trame du joli conte de Bernard Friot. Ancien enseignant, cet auteur de livres pour la jeunesse, qui affirme détester écrire, s’est très tôt engagé en faveur du développement de la lecture chez les enfants.
Anna, Léo et les gros ours de l’armoire est mis en musique par Jean-François Verdier, clarinettiste virtuose, compositeur et directeur musical de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté. C’est sous sa baguette que les personnages prennent vie, portés par les musiciens de l’orchestre et par le récitant Christophe Maltot.

Ensemble, ils invitent les enfants à découvrir le monde de la musique et celui des livres et abordent avec délicatesse le sentiment de nostalgie que ressent l’enfant qui grandit.

Un reportage du journal DIVERSIONS / www.artsenscene.tv

Plus d’informations sur le site d’Orchestres en fête ! (www.orchestresenfete.com) et sur le site de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté (ovhfc.com).

Anna, Léo et le gros ours de l’armoire fait l’objet d’une publication aux éditions Actes Sud junior.
Illustrations : Amélie Jackowski.


Dans les coulisses du tournage du spot TV avec Abd Al Malik

1 octobre 2012
    Publié dans 1- Orchestres en fête ! 2012, L'actualité d'Orchestres en fête !, Parrains d'Orchestres en fête !
     Commenter

Le week-end dernier, l’équipe d’Orchestres en fête ! s’est invitée à Alfortville, à la maison de l’Orchestre National d’Ile-de-France pour réaliser le spot TV avec Abd Al Malik, parrain de l’édition 2012. Abd Al Malik nous a également fait part de sa fascination pour la musique classique et du besoin de la faire partager au plus grand nombre, lors d’une interview accordée à Philippe Fanjas, directeur de l’Association Française des Orchestres. Plusieurs séquences de cet entretien seront très prochainement diffusées sur notre chaine Youtube et nous ne manquerons pas de les partager sur Facebook et Twitter.

Avant de découvrir le spot sur France 3, partenaire d’Orchestres en fête !,  nous sommes heureux de vous dévoiler en exclusivité les photos du making-of.

Répétition de l’ONDIF avec Jeff Mills pour le concert du dimanche 23 septembre. Ces images seront utilisées pour le spot TV.

Tournage de l’interview entre Abd Al Malik et Philippe Fanjas.

Abd Al Malik et Philippe Fanjas, Directeur de l’Association Française des Orchestres.

Photo souvenir avec l’équipe !

Un grand merci à Laurent Urbanski et Olivier Lombroso qui ont réalisé ce spot ; à Olivier Vigerie, notre photographe pendant ce tournage ; à l’Orchestre National d’Ile de France et bien sûr à Abd Al Malik.


Abd Al Malik est le parrain de la cinquième édition d’Orchestres en fête !

12 septembre 2012
    Publié dans 1- Orchestres en fête ! 2012, L'actualité d'Orchestres en fête !, Parrains d'Orchestres en fête !, Portraits
     Commenter

 

Abd Al Malik a grandi dans le rap, mais toutes les formes de musique l’ont toujours accompagné : de Tomaso Albinoni à Samuel Barber, d’Ahmad Jamal à Nina Simone ou de Jacques Brel à Léo Ferré. En France, il est l’un des artistes à avoir popularisé le slam, cette version déclamatoire et poétique du rap. Quatre albums et quatre victoires de la musique plus tard, Abd Al Malik reste passionné par les nouvelles expériences.

En mars 2012, il a été récitant aux côtés de l’Orchestre National d’Ile de France pour un concert-hommage à Martin Luther King qui présentait des œuvres de Joseph Schwantner et Leonard Bernstein. Le succès rencontré par ce concert auprès du grand public a conduit à de nombreuses reprises dans les semaines qui ont suivi sa création.

Dans le prolongement de cette expérience, il a souhaité enregistrer plusieurs titres de son prochain album à paraître en novembre 2012 avec l’orchestre, prouvant ainsi son attachement à la musique symphonique et son envie de la faire découvrir.

La notion de transmission est fondamentale à ses yeux. Par son esprit de tolérance, par sa volonté de favoriser l’accès à la culture, il incarnera pour nous l’ouverture des orchestres à tous les publics.

>> Découvrez un extrait du prochain album d’Abd Al Malik, inspiré de l’oeuvre d’Abert Camus <<

>> Le dossier complet de présentation d’Abd Al Malik à consulter en ligne <<

>> Consultez en ligne le communiqué de presse <<


L’Orchestre de Bretagne change de nom !

11 juin 2012
    Publié dans L'actualité d'Orchestres en fête !
     Commenter

Après le changement de nom de l’Ensemble Orchestral de Paris, c’est au tour de l’Orchestre de Bretagne d’adopter une nouvelle identité en devenant l’Orchestre symphonique de Bretagne.

« Nous avons souhaité donner une meilleure lisibilité de l’identité de l’orchestre, en préambule à l’annonce de la prochaine saison , comme l »indique Marc Feldman, le nouvel administrateur général nommé en juillet 2011.

L’autre nouveauté, c’est l’arrivée d’un nouveau directeur musical artistique, Darrell Ang qui prendra les commandes de l’Orchestre Symphonique de Bretagne pour la saison 2012-2013 déclinée en trois thèmes : Les Essentiels, Le projet Taliesin et L’Orchestre se lâche.

« Un nouveau nom, un nouveau directeur musical, une nouvelle saison musicale, voilà ce qui rend la nouvelle aventure de l’orchestre passionnante ! » Présentation en images et en musique !

 

Pour découvrir la saison 2012-2013 ainsi que le nouveau site internet de l’OSB, c’est par ICI

Retrouvez la page Facebook de l’Orchestre Symphonique de Bretagne ICI


« Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude »

5 avril 2012
    Publié dans L'actualité d'Orchestres en fête !
     Commenter

La force du destin… quoi de plus symbolique que l’ouverture de l’Opéra de Verdi pour inaugurer le concert manifeste de soutien à l’Orchestre  National d’Ile de France, tenu lundi dernier au 104 sous la baguette de Laurent Petitgirard.

Tous,

Les musiciens de l’Orchestre National d’Ile de France, l’Ensemble Intercontemporain, l’Opéra de Lyon, l’Opéra de Paris, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre lyrique de Région Avignon Provence, l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de France, l’Orchestre National d’Ile-de-France, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Opéra de Rouen, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre Régional de Cannes, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre de l’Opéra National de Nancy…

Marc Slyper – Secrétaire général du SNAM-CGT
Jean-Luc Bernard – Délégué général du SNM-FO
Guy Dumélie et Fabienne Voisin – Président et Directrice de l’Orchestre National d’Ile de France
Catherine Delcroix – SYNOLYR
Ivan Renar et Philippe Fanjas – Président et Directeur de l’Association Française des Orchestres
Michel Lefeivre – Président du SNSP
Jacques Pornon – SYNDEAC
Yohann Capoïa – Délégué syndical SYNPTAC CGT du Théâtre National de Chaillot
Thierry Duval – SMA
Jérôme Arger-Lefèvre et Jean-Marie Gabard – délégués syndicaux FO et CGT de l’Orchestre National d’Ile de France…

Les auditeurs, les spectateurs, les publics…

…se sont réunis avec le même objectif : défendre la culture pour tous. Ils ont témoigné leur soutien à l’ONDIF, symbole malheureux du désengagement de l’Etat français face aux missions de service public de la culture.

Il aura fallu seulement une heure de déchiffrage aux 150 musiciens venus gratuitement et par solidarité lundi soir pour préparer ce concert. Une heure de déchiffrage mais des années d’étude et de pratique en amont, des heures de travail individuel qui démontrent leur excellence aujourd’hui. Une excellence destinée à tous mais en danger.

L’Orchestre National d’Ile de France, acteur majeur de la démocratisation culturelle, voit son budget amputé par l’Etat de 700 000 euros pour les quatre prochaines années. L’Etat, financeur à 22 % réduit ainsi de 33% les subventions octroyées à l’ONDIF. Une baisse drastique qui représente 42 % du budget artistique en moins pour l’orchestre régional. Il n’est pas sans rappeler que les désengagements de l’Etat sont amplifiés également par les difficultés budgétaires que rencontrent les collectivités territoriales, co-financeurs. Une rigueur incontestablement accentuée par le gel des crédits du ministère de la Culture.

Tous revendiquent à l’unisson l’importance de continuer à porter la musique hors des murs parisiens, d’encourager les publics à pousser la porte des salles de concert car rien n’est plus saisissant et fédérateur que d’écouter un concert en live. Tous ont pour objectif de faire perdurer l’amour pour la musique classique, en créant du lien social à destination des jeunes publics. Tous font de l’orchestre un modèle d’engagement citoyen. L’ensemble des orchestres préconise l’adoption imminente d’un plan de relance et de développement et l’élaboration d’une loi d’orientation et de programmation pour la culture.

La fin des subventions conduira inéluctablement à la fin des actions pédagogiques, d’un service indispensable à tous et surtout en temps de crise. Une décision qui mettra en péril l’épanouissement de toute une société car « tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude » (Albert Camus)

———————————————————————————————————————————————–

Il y a 164 ans, Victor Hugo dénonçait les même pratiques infligées à la culture…

——————————————————————————————————————————————

Retrouvez en ligne LA PETITION pour soutenir l’Orchestre National d’Ile de France

Pour suivre toute l’actualité de l’ONDIF, faites un tour sur le tout nouveau Site Internet


Un projet architectural placé sous le signe de l’harmonie !

23 mars 2012
    Publié dans L'actualité d'Orchestres en fête !
     2 commentaires

Le 12 mars dernier, les orchestres membres de l’Association Française des Orchestres ont eu le privilège de visiter le chantier de la Philharmonie de Paris qui ouvrira ses portes en 2014. Ils ont découvert les avancées de la réalisation d’un projet culturel et artistique ambitieux, créé par l’architecte Jean Nouvel.

 

 

La Philharmonie de Paris souhaite mettre à disposition des orchestres un nouvel outil de travail qui soit moderne et qui conduise à l’éveil artistique.
Il s’agit d’une salle qui privilégie l’enveloppement par le son et par la lumière. Bénéficiant d’une acoustique hors norme, on peut d’ores et déjà la considérer comme un instrument à part entière.

D’un point de vue architectural, la Philharmonie de Parie bénéficiera d’une structure originale et innovante. Elle a vocation à s’intégrer parfaitement dans un quartier en mutation: Porte de Pantin, le Parc de la Villette. Il s’agit d’un bâtiment acteur du développement urbain et culturel de Paris ; le nouveau trait d’union entre la capitale et sa banlieue. Il vise à favoriser la rencontre et le dialogue avec tous les publics présents sur ce site.

 

Maquette de la salle de concert de la Philharmonie de Paris

Vue du Parc de la Villette

 

Parmi les objectifs fixés par la Philharmonie de Paris, proposer une éducation artistique afin de défendre le patrimoine musical que représente le répertoire symphonique est aujourd’hui une priorité.  Ce projet novateur affiche résolument son engagement dans la modernisation de la pratique musicale et dans le renouvellement des publics. L’offre culturelle séduira tous les publics en proposant une programmation diversifiée : concerts symphoniques, ateliers pédagogiques, expositions thématiques… L’objectif est de créer un véritable espace de travail musical où primera l’expérience entre l’œuvre, le musicien et le public. En affirmant sa dimension culturelle et éducative, la Philharmonie de Paris suit les enjeux majeurs de l’éducation musicale. Dans une réelle démarche citoyenne, elle souhaite créer le public de demain en ouvrant à tous la porte des salles de concerts.

La Philharmonie de Paris porte à la fois un projet artistique fédérateur qui associe diffusion, patrimoine et éducation.

 

 

 

Retrouvez la Philharmonie de Paris ici et sur Facebook

Pour une visite interactive, suivez le guide… Ludwig !

 

Photos © Philharmonie de Paris & Oriane Couturier


La mue d’un orchestre*

12 mars 2012
    Publié dans L'actualité d'Orchestres en fête !
     Commenter

C’est officiel ! Depuis le 5 mars dernier, l’Ensemble Orchestral de Paris change de nom et devient l’Orchestre de Chambre de Paris.

Une renaissance qui permet à l’EOP d’affirmer résolument son identité d’orchestre de chambre. Avec ce nouveau nom, les 43 musiciens de l’Orchestre de Chambre de Paris et la nouvelle équipe artistique composée de Thomas Zehetmair, Sir Roger Norrington et François Leleux,  se revendiquent comme une référence dans le paysage orchestral parisien. Il s’agit d’un orchestre « autrement », porteur d’un projet citoyen sans cesse dirigé vers de nouveaux publics et de nouveaux territoires. Un positionnement qui laisse présager à l’OCP un bel avenir parmi les grandes formations de chambre internationales.

 

L’Orchestre de Chambre de Paris, nouveau depuis 1978 ! La preuve en images… et en musique ! ⇊

 

Pour retrouver toutes les informations de l’Orchestre de Chambre de Paris, rendez-vous ici et !

*Retrouvez l’article de Christian Merlin, paru le 20 septembre 2011 sur Le Figaro ☞ La mue d’un orchestre

 

 


Au coeur de l’orchestre

6 mars 2012
    Publié dans Tout savoir sur l'orchestre
     Commenter

Le 17 novembre dernier, à l’occasion d’ Orchestres en fête ! Christian Merlin dressait pour le Figaro le portrait de la musique instrumentale classique en France. Son palmarès des orchestres symphoniques français regroupait en tête de liste l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Paris et l’Orchestre national du Capitole de Toulouse. Cet article a fait l’objet de nombreuses critiques, les distinctions entre les « bons » et « mauvais » élèves ayant semblé arbitraires à certains d’entre eux. Les très vives réactions suscitées par cet article de Christian Merlin auront cependant témoigné d’un intérêt souvent passionné pour les orchestres et aura nourri la réflexion.

En effet, certains lecteurs dénoncent une inégalité de situation croissante entre des orchestres pourtant tous investis d’une mission de service public par leurs financeurs publics (Etat et collectivités locales) ainsi que des faiblesses grandissantes dans la cohérence des politiques culturelles:  des conditions de travail difficiles, des formations inadaptées, des budgets de fonctionnement insuffisants, une dégradation de l’image des orchestres français, tous éléments qui exacerbent la compétition avec certains de nos voisins européens.

Avec son dernier ouvrage, paru le 15 février dernier, Christian Merlin pourrait réconcilier tout un chacun. Dans Au cœur de l’orchestre, l’auteur propose une vision emblématique de l’orchestre. Selon lui, chaque orchestre doit avant tout forger sa véritable identité afin de devenir, au même titre qu’un individu, un élément indispensable du ciment social.

L’orchestre est à l’image de la société. C’est un concentré de personnalités différentes qui s’évertuent malgré les contraintes à converger vers un même objectif : l’harmonie.

Au cœur de l’orchestre n’est autre qu’un éloge des orchestres auxquels Christian Merlin voue un amour lucide et non inconditionnel.

Extrait

« Tel qu’il s’est forgé à travers les siècles, l’orchestre représente une des grandes conquêtes du monde civilisé. Il doit être soutenu et développé pour le bien de l’humanité, car la Musique contribue à la communication et à la compréhension entre les peuples »

 

Critique musical au Figaro depuis 2000, Christian Merlin collabore aussi aux revues Diapason et l’Avant-Scène Opéra pour lesquelles il écrit deux encyclopédies de poche consacrées aux compositeurs et chefs d’orchestre allemands, Richard Wagner et Richard Strauss. Il participe notamment aux émissions de France Musique telles que Le Casque et l’enclume. Agrégé d’allemand, docteur ès lettres, Christian Merlin est maître de conférences à l’Université de Lille.

Au cœur de l’orchestre – Christian Merlin
Editions Fayard
26 euros

Pour consulter l’article de Christian Merlin, c’est ici !

 


WE ARE MORE ! Soutenez la campagne européenne

5 janvier 2012
    Publié dans Edition 2011
     Commenter

L’Association Française des Orchestres soutient la campagne européenne WE ARE MORE : signez le manifeste pour une Europe de la culture :
http://www.france-orchestres.com/index.php


Art and culture makes Europe’s heart beat. That’s vital.